no ads to show

Comment Thiago Mendes s'est rendu indispensable au LOSC

Non, le LOSC ne se résume pas à sa seule BIP-BIP. Si cette dernière impressionne les observateurs par sa flamboyance sur le pré, elle ne peut expliquer à elle seule l'excellent début de saison lillois. Car Christophe Galtier peut également compter sur un travailleur de l'ombre : Thiago Mendes (26 ans). Si ses premiers mois dans le Nord furent chaotiques comme pour la plupart de ses partenaires, son exercice 2018-2019 a démarré sur les chapeaux de roue. En toute discrétion, l'ancien joueur de São Paulo est monté en puissance pour s'imposer comme un élément indispensable aux yeux de son entraîneur.

Son aisance technique et sa faculté à se projeter vers l'avant permettent au bloc nordiste d'évoluer plus haut sur le terrain. Son activité incessante et son intelligence tactique restent un modèle pour ses partenaires. Un profil spécifique dont ne peut plus se passer Galtier. Et quand le technicien nordiste doit composer sans son milieu de terrain brésilien, les résultats demeurent rarement en faveur de son équipe (défaites à Angers et Nice). Auteur d'une passe décisive en quatorze matchs, le natif de São Luis sait se muer en un ratisseur infatigable.

Galtier voit Mendes comme un leader du LOSC

Outre son abattage indéniable et une intelligence tactique louée par beaucoup, sa relation technique avec ses partenaires sautent aux yeux. Le Brésilien combine beaucoup avec Nicolas Pépé ou encore Jonathan Ikoné. Face à Montpellier mardi soir (1-0), Mendes a obtenu le plus gros total de ballons joués par des Lillois (73) pour 21 ballons grattés et 70% de passes réussies. Précieux également par sa qualité de frappe sur phases arrêtées, le numéro 23 lillois recueille tous les suffrages dans le Nord.

« Je suis satisfait de ce qu'il fait depuis son premier match de championnat et il sait que ce n'était pas le cas lors de la préparation. Sa détermination et ses qualités sont importantes. Il a dix-huit mois d'expérience en France. C'est un leader de l'équipe », confiait récemment Christophe Galtier. Des prestations convaincantes qui n'ont pas échappé à certaines écuries européennes. Selon nos informations, Wolfsbourg et Fenerbahçe ont manifesté leur intérêt récemment. Les Dogues ne lâcheront pas le morceau en dessous de 20 millions d'euros. Et à Lille, on espère secrètement un départ le plus tard possible du principal protagoniste...