no ads to show

Bayern Munich : les critiques de Robert Lewandowski remettent de l'huile sur le feu...

Le Bayern Munich a retrouvé la tête de la Bundesliga le week-end passé, confirmant son retour en forme. Seulement, ce redressement ne lui a pas servi à grand-chose mercredi en Ligue des Champions, face à Liverpool (1-3, 8e de finale retour). Les Bavarois, pourtant redoutables à domicile sur la scène continentale d'ordinaire, ont été dominés dans presque tous les compartiments du jeu par des Reds conquérants. Kicker parle même de « désastre ».

Une défaite qui a fissuré, à nouveau, l'équilibre fragile du vestiaire munichois. Il suffit de lire les déclarations de Robert Lewandowski en fin de match, au micro de la télévision norvégienne Viasport, pour s'en convaincre. « Nous avons joué trop défensivement lors des deux matches. Nous n'avons pas poussé en avant, nous ne nous sommes créés que très peu de situation. Nous n'avons pas assez pris de risques alors que nous étions chez nous », a-t-il lâché.

« Il faut parfois prendre des risques... »

Des mots forts qui ciblent directement le plan de jeu mis en place par son coach Niko Kovac. Alors, certes, le buteur polonais, imité par Mats Hummels, a nuancé ses propos quelques instants plus tard auprès de la presse allemande. « Nous voulions être bien en place, comme à l'aller, puis aller de l'avant. C'est la Champions League, il faut parfois prendre des risques. Et aujourd'hui (mercredi) et lors du premier match, nous ne l'avons pas très bien fait », a-t-il glissé.

Mais le mal est fait. Plusieurs fois cette saison, le technicien croate a vu certains de ses joueurs (James Rodriguez ou Jérôme Boateng par exemple) remettre en cause ses choix, tout comme divers consultants ou anciennes gloires. Lewandowski, qui semblait avoir une relation privilégiée avec lui, a craqué lui aussi. De quoi remettre une bonne dose de pression sur l'entraîneur... et sans doute relancer les rumeurs au sujet de son avenir.